Les lieux d’accueil

Les lieux d’accueil

Un service citoyen, dans une vision gagnant-gagnant, est à la fois un apport pour le volontaire que pour le lieu qui l’accueille.

Les lieux d’accueil pourraient être multiples et variés :

Les immeubles et les quartiers

« Ca peut être simplement au niveau d’un immeuble, d’un quartier […] Oui, je pense que c’est important de promouvoir, de redonner envie aux gens d’aider et de participer ! » Yasmina Tippenhauer

Au niveau des immeubles ou des quartiers il existe parfois des solidarités naturelles qui se créent au sein du voisinage. Toutefois il semblerait que ces solidarités se délitent petit à petit surtout à cause du train de vie des individus au sein de la société. Aujourd’hui au niveau des quartiers se sont les travailleurs sociaux qui tentent de redynamiser les liens sociaux. Le service citoyen pourrait encourager les habitants à vouloir s’engager pour leur immeuble ou pour leur quartier.

Les institutions santé-sociales

« Je le verrai plus dans des institutions type EMS, Maison de quartier, des écoles, des mairies, disons tous ce qui touche au domaine public et qui fait le fonctionnement de notre société. » Alexandra Pittet

Les institutions sociales et publiques sont des espaces dans lesquels des soutiens sont parfois nécessaires. Réaliser une activité dans ces lieux permettraient aux citoyens de mieux comprendre le fonctionnement de notre société et les problématiques qui peuvent exister. Pour ces lieux c’est l’opportunité de rapprocher les citoyens du service public.

La société civile

« C’est une aide à ces associations qui, il me semble serait utile, parce que ces associations travaillent justement pour la paix, c’est-à-dire pour le bien-être de la population elles travaillent pour les droits de l’homme, pour l’environnement (...)"  Michel Monod

Les associations ont de plus en plus de mal à trouver les ressources humaines nécessaires à la réalisation de leurs projets si importants pour la société. Un service citoyen pourrait être une opportunité pour les associations de compter sur des forces vives et elles devraient en être les principales bénéficiaires.

Les groupements ou associations qui souhaitent formuler des nouvelles propositions de « missions » citoyennes, pourraient en faire la demande. Ils pourraient alors être auditionnés pour les présenter et les défendre devant la commission des projets de service citoyen.